Saints de Provins

et foires de Champagne

Pourquoi sainte Lucence et saint Thibaut sont-ils les saints patrons de Provins alors que saint Ayoul et saint Quiriace sont les dédicaces des deux grandes églises provinoises ?
C’est la question à laquelle s’efforce de répondre ce court essai. L’examen d’une christianisation provinoise antérieure aux réformes des XIe et XIIe siècles donne la possibilité de dégager les motifs et les thèmes qui structuraient les légendes de tous ces saints provinois. De sainte Lucence et saint Thibaut aux saints Ayoul et Quiriace ont circulé des schémas de personnalisation fixes dont il faut découvrir le sens. Au-delà d’un travail critique qui doit reprendre toutes les certitudes qu’on avait sur l’histoire des saints provinois, il s’agit de comprendre pourquoi en passant des uns aux autres, on conserva les mêmes traits de personnalités.
Cet essai a une double ambition : contribuer à mieux connaître l’histoire du Provins médiéval et à mettre à jour quelques éléments de l’imaginaire religieux médiéval.